Retour  


Village des peintres de Barbizon

Barbizon

"Comment expliquer l'extraordinaire renom de ce qui n'était encore au début du XIXème siècle, qu'un pauvre hameau rattaché à la commune voisine de Chailly-en-Bière ? A quoi pouvait bien ressembler Barbizon à la fin de l'époque Napoléonienne?
C'était là, en vérité, un hameau de notre pays, sans histoire, un hameau parmi tant d'autres, où le chemin de la messe conduisait les épouses et leurs enfants à l'office dominical tandis que les hommes s'attardaient au cabaret de Chailly-en-Bière, pour vider quelques verres, au milieu des volutes de fumée que dégageaient pipes ou cigares.
Quelles sont les raisons qui ont concouru à créer le mythe barbizonnais ?
Lorsque Jean-François Millet arrive à Barbizon en 1849, emmené par son ami Charles Jacque, il ne peut passer inaperçue de la colonie artistique déjà établie, car son renom de portraitiste s'affirmait déjà dans la capitale, même s'il appartenait encore -et pour longtemps -comme son ami Théodore Rousseau à la Pléiade des éternels refusés des salons.
(...) Même si la remarque de Jules Breton, qualifiant Barbizon de Bethléem de la peinture moderne paraît exagérée, cette assertion trop flatteuse ne peut faire oublier que c'était là le point de rencontre de tous ces peintres et visiteurs qui venaient leur rendre visite. Parmi eux, des anciens comme Troyon, Narcisse Diaz de la Pena, Louis Français, Paul Huet ou Célestin Nanteuil.
Une chose est certaine: les fameux aubergistes Ganne surent offrir aux hôtes de la forêt une pension dans laquelle leur bourse était ménagée et leurs innombrable fantaisies acceptées par tous. La mère Ganne, pourtant peu portée à l'altruisme, veillait avec un soin jaloux sur les registres de ses clients -aujourd'hui précieusement conservés -sur lesquels elle inscrivait les sommes dues par chacun d'eux. Un tableau vendu à Barbizon ou à Paris, et les yeux des aubergistes, quelque peu cupides, brillaient de satisfaction après les avoir scrupuleusement notées sur le livre des comptes.
(...) Les récents travaux considérables, entrepris pour agrandir et moderniser l'auberge Ganne, font de cet endroit un Musée enfin digne des milliers de visiteurs français et étrangers qui fréquentent chaque année Barbizon, le " Village des Peintres ", à la recherche du mystère éternel et insondable de la nature."
Texte extrait du livre de Roger Karampournis « Barbizon, le Village des Peintres »
publié aux Editions Amatteis

Pour la visite guidée du village et du musée (entrée 3 euros) prévoir 3 heures.

8km: Melun SNCF & RER
10km: Fontainebleau-Avon SNCF



   Après réservation, le n° de téléphone de votre guide sera disponible

Visite en français

Prix par personne :

(entrées : 3€ en plus)

Seuil min.: 10 pers.

10€

Dates disponibles (durée : 3h 00 env.)

Partager avec vos amis

Recevez une alerte dès qu'une nouvelle date est disponible

A. DEMMOU MELKON

 
Guide conférencier national
3 évals VisiteVisiteVisiteVisite
Position approximative, détails envoyés après réservation